PPPSBBI


LA PPPSBBI

La PPPSBBI (Persatuan Pendekar Persilatan Seni Budaya Banten Indonesia) est une organisation crée en 1971 par Pendekar H. Tubagus Chasan Sochid. Cette organisation fut fondée pour rassembler les vieilles écoles ancestrales de la région de Banten incluant Cimande Tari Kolot Kebun Djeruk Hilar, Jalak Rawi, Macan Paku Banten, Satri Muda Indonesia, Terumbu, Bandrong, Macan Guling, Gabak Lumayung, Si Pecut, Pusaka Tani et bien d’autres. La PPPSBBI fut fondée afin que toutes leurs écoles puissent être préservées et maintenues dans leur versions originales et ancestrales sous la tutelle d’une organisation officielle reconnue par le gouvernement indonésien dans la région de Banten. La PPPSBBI regroupe aujourd’hui 148 écoles (Perguruan), 500 000 pratiquants dans la région de Banten. Cette organisation possède une structure représentative officielle en Malaisie, une en Australie et une en Europe (l’école Cimande Macan Guling dirigée par Gorka Echarri)
Cette organisation est extrèmement réputée dans la région de Banten, on peut ressentir son aura dans la vie de tous les jours dans les villages de Serang et aux alentours.

LE FONDATEUR

H. Tubagus Chasan Sochid est né en 1930 dans le village de Kadu Berem, Pabuaran, dans la région de Serang, dans la province de Banten. Il fut éduqué dans une école hollandaise (Ver Volk), Chasan continua ses études de la religion islamique au sein de la Pondok Pesantren Pani où il devint un religieux très apprécié. Il fut remarqué par Kyai Cholil pour sa bravoure et son intelligence. Il réussit également à s’élever dans le monde des affaires de sa région. En plus de ses études, Pendekar Chasan étudia et atteint un niveau élevé dans tous les domaines de la spiritualité spécifique de Ouest Java pour soigner et dans les arts martiaux et fut donc considéré comme un authentique JAWARA (un homme fort à l’intèrieur et à l’extèrieur). Il reçut même le titre honorifique le plus élevé de JAWARA des JAWARA !!!… »
Pendekar Chasan rencontre régulièrement les Pendekar en charge des différentes écoles de la fédération, il discute avec tous le monde et plus particulièrement avec les jeunes générations pour être sûr qu’ils comprennent et soutiennent la voie de la Pendekar Banten (les voies anciennes).
Comme le rapporte H. Eki Syachrudin, SE. Ka Haji, le surnom de Pendekar Chasan, était craint et respecté par ses amis et ses ennemis à cause de ses vastes connaissances en magie et ses connaissances en Pencak Silat. Chacune de ses capacités tel que Ilmu Batin, invincibilité etc. sont issues des écoles locales de Cimande, Jalak Rawi, Bandrong et Paku Banten.

LES RELATIONS AVEC LES AUTRES ORGANISATIONS

La PPPSBBI en tant qu’organisation régionale reconnue et réputée fait la promotion et favorise le développement des écoles et des styles traditionels. Pour ce qui est des compétitions, chaque école au sein de la PPPSBBI est libre de participer ou pas à des rencontres sportives. Certaines écoles se déplacent pour participer à des compétitions régionales à Sumatra, Java… Si ces écoles ont des représentants qui arrivent à perçer en compétition, elles prennent contact avec l’IPSI pour pouvoir participer à des compétitions internationales. Les écoles ou les styles qui ne désirent pas participer aux compétitons ne sont jamais dévalorisées ou favorisées. Les courants compétitifs et non-compétitifs vivent ensemble en toute intelligence.

LA SIGNIFICATION DU LOGO DE LA PPPSBBI

La forme de penthagone du logo de la PPPSBBI représente les 5 principes (Pancasila). Ces 5 principes appelés Pancasila en indonésien ont été présentés la première fois par le président Sukarno en juin 1945. 1. Kebangsaan (nationalisme) 2. Kemanusiaan (humanisme) 3. Kerakyatan (démocratie) 4. Keadilan sosial (justice sociale) 5. Ketuhanan (monothéisme).

L’étoile, représente la présence Divine qui gouverne l’humanité et les activités de l’organisation et de ses membres. Le drapeau, au centre, rouge et blanc, représente le courage à travers la pureté. Les bras croisés, au centre, représente le voeu de la PPPSBBI de protéger le faible, l’innocent et la vérité.

Dans les coins du drapeau, on voit des piques avec des chaines. Ils ont un sens historique rappelant les forces de Banten qui ont combattu leurs oppresseurs dans l’histoire. les chaines représentent les emprisonnements qu’ils ont combattus. On retrouve ces piques avec ces chaines dans les représentations de Debus aujourd’hui encore. Le golok, qui pointe vers le haut, au centre, représente Banten car il est très réputé dans cette région pour le combat et l’ilmu.

A la droite du drapeau, on peut voir une branche de coton. Le coton est utilisé pour boucher les orifices des morts. Sur la gauche, on trouve une branche de riz, Padi en indonésien. Le riz est ce que les gens mangent pour leur subsistance, le riz et le coton représentent ensemble la vie et la mort. Le riz et le coton représentent également ce qu’un étudiant devait offrir à son enseignant, de la nourriture pour l’entrainement et du coton pour s’habiller. Si l’étudiant devait mourrir lors de son entrainement, c’était le coton qui était utilisé pour emballer le corps avant de l’enterrer. Ces symboles se retrouvent également sur le « garuda pancasila » du drapeau indonésien et représentent « Sandang » et « Pangan » (coton et riz). Sandang et Pangan sont 2 des 3 premiers besoins dans la philosophie Kejawen. Sandang représente les habits, la protection… Pangan représente la source des besoins de base pour la vie.

Textes © Gorka Echarri
Relecture : José Vitart